JEAN-JACQUES ROUSSEAU (1712-1778) ou le rêve des origines – Une vie, une œuvre [1997]

Par Catherine Paoletti et François Caunac.
Émission diffusée sur France Culture le 13.02.1997.
-------------------------------------------------------------------------------
Intervenants :
- Mireille Védrine. Auteure de "Les Jardins secrets de Jean-Jacques Rousseau".
- Raymond Trousson. Responsable de l'édition du "Dictionnaire Jean-Jacques Rousseau"
- André Charrack. Philosophe.
- Frédéric Worms. Philosophe.
- Henri-Robert Bautier. Conservateur de l'Abbaye de Chaalis
-------------------------------------------------------------------------------

Jean-Jacques Rousseau naît à Genève le 18 juin 1712. Son père, Isaac était horloger et descendait d'un protestant français exilé. Sa mère meurt en couche et Rousseau n'a que dix ans lorsque son père l'abandonne à un oncle, le laissant avec pour initiation à la vie, le goût de la lecture : ces livres qui exacerbèrent sa sensibilité d'enfant et qu'il rendit responsables "des notions bizarres et romanesques" dont il n'a jamais pu guérir. Il se souvient de sa lecture des "Vies parallèles" de Plutarque : "ce fut la première lecture de mon enfance, ce sera la dernière de ma vieillesse". Quand il achève la rédaction de la dixième promenade de ses "Rêveries du promeneur solitaire", il la consacre à sa première rencontre, au premier visage aimé, Mme de Warens, l'initiatrice, celle qui lui laissera devenir ce qu'il voulait être, il avait alors seize ans.
Il voue sa première passion à la musique, "passion aussi consumante que l'amour". Il consacre son premier texte à un projet de notation musicale qu'il présente à l'Académie en 1742, et il se livre à la composition . Il tente de rencontrer Rameau par l'intermédiaire de son mécène, M. de la Pouplinière. C'est son premier échec dont il nourrira la rancune toute sa vie durant. Il s'agissait essentiellement d'un conflit de générations, de sensibilités, d'esthétiques, mais aussi de l'éternel conflit de l'autodidacte éclairé qui cherche la reconnaissance et que le musicien de profession reconnu ignore. La même incompréhension l'opposera à Voltaire.
Il se lance dans l'écriture et obtient le succès en 1750 avec son "Discours sur les sciences et les arts", qu'il présente au concours de l'Académie de Dijon. Entre sa première fugue,alors qu'il était apprenti graveur à Genève, et ses exils successifs et répétés, il se consacre sans relâche à l'écriture et invente un langage nouveau, de la théorie de la musique à l'esthétique, en passant par la philosophie, la réflexion politique, l'éducation et le roman. Il renouvelle la narration avec "Les Confessions", en imposant l'écriture à la première personne. Comme l'écrit Maurice Blanchot, il est "l'homme du commencement, de la nature et de la vérité, il est celui qui ne peut accomplir ces rapports qu'en écrivant".
Peu à peu, il renonce au monde et "la volonté de dépouillement se change en dépossession involontaire, le fier exil devient le malheur de la migration infinie".
Accueilli par le marquis de Girardin à Ermenonville, son ultime refuge ; il a cessé d'écrire et passe le plus clair de son temps à herboriser et à faire de la musique. Rousseau meurt le 2 juillet 1778. Aussitôt après sa mort, un véritable culte lui et voué. On célèbre autant l'auteur du "Contrat social", que l'inspirateur des romantiques. Aux Charmettes, de nombreux écrivains viendront lui rendre hommage, de Lamartine à George Sand. Paul Valéry et Ernest Renan, ou encore Gérard de Nerval iront à Ermenonville où Rousseau reposa avant que ses cendres soient transférées au Panthéon.
Become a FAN and show your support!
Jean-Jacques Rousseau (UK: , US: ; French: [ʒɑ̃ʒak ʁuso]; 28 June 1712 – 2 July 1778) was a Genevan philosopher, writer and composer. Born in Geneva, his political philosophy influenced the progress of the Enlightenment throughout Europe, as well as aspects of the French Revolution and the development of mode... More

RELATED